Partager sur

Les parkings restent un investissement rentable et peu contraignant


Publié le 28 août 2020

Les parkings restent un investissement rentable et peu contraignant

Les rendements sont situés autour de 5 % mais les loyers sont stables voir même baissent dans certains arrondissements parisiens.

Acheter un parking pour le louer comporte des avantages à commencer par un rendement brut, c’est-à-dire avant impôts, qui tourne autour de 5 %. Dans son baromètre 2020, Monsieur Parking, spécialiste de ce secteur, indique que les places de stationnement se louent entre 102 et 214 euros par mois à Paris pour un prix d’achat compris entre 21 000 et 50 000 euros. Le rendement moyen brut, qui s’obtient en divisant les loyers perçus dans l’année par le prix du bien, se situe en moyenne entre 5 et 6 %.

Même chose pour Lyon, où les parkings s’achètent entre 14 000 et 30 000 euros et se louent entre 66 et 133 euros par mois. A Marseille, le rendement est sensiblement le même avec des parkings qui s’échangent à un prix situé entre 16 700 à 27 000 euros avec des loyers qui vont de 75 euros à 122 euros. Dans les autres villes françaises comme Nice, Cannes, Neuilly-sur-Seine, Annecy, le rendement brut tourne autour de 6 % avec des loyers qui peuvent dépasser 100 euros par mois. « Nos clients investissent pour le rendement, certes mais sont également attirés par la souplesse de la location », estime Charles Gérard, fondateur de Monsieur Parking.

Plus de liberté

Louer une place de parking ou un box n’a, en effet, rien à voir avec la location d’un logement. Tout d’abord, celle-ci n’est pas soumise au bail type prévu pour les logements et le contrat est librement rédigé entre le locataire et le propriétaire. Aucun des diagnostics prévus pour les logements comme le diagnostic de performance énergétique (DPE) ou celui de l’état du gaz et de l’électricité n’est obligatoire. En cas d’incident de paiement, la trêve hivernale ne s’applique pas car le parking n’est pas un logement. « En général, avec une ou deux lettres recommandées, vous récupérez le bip que vous désactivez et en deux mois, le problème est réglé », estime Charles Gérard. En général, pour plus de simplicité, les propriétaires louent le parking charges comprises et n’ont pas de régularisation à effectuer auprès du locataire. Contrairement à un logement, un parking ne consomme d’ailleurs ni eau ni chauffage qui nécessiterait ce type de régularisation.

L’attrait pour les parkings devrait rester important dans les mois à venir. Ainsi, la société Ector, qui propose des parkings dans les gares et les aéroports constate une demande en hausse et explique celle-ci par le fait qu’un nombre non négligeable de personnes vont choisir d’utiliser leur voiture dans les mois à venir plutôt que les transports en commun pour éviter les contacts physiques. Les prix à la vente ainsi que les loyers pourraient donc augmenter.

Entre 2019 et 2020, la hausse a été de 1 à 3 % mais a pu être plus forte par endroit : + 4 % dans le premier arrondissement de Paris ou +3,2 dans le 4e arrondissement de Lyon, par exemple. Les loyers, quant à eux, ont augmenté de 1 % à 3 %.

Loyers stables à Paris intra-muros

Seule exception à cette hausse des prix : Paris intra-muros où les loyers sont stables ou baissent légèrement dans bon nombre d’arrondissements. Cela s’explique par le fait que seulement 30 % des habitants possèdent une voiture et on assiste, de plus, au départ des familles qui possèdent en général un véhicule. Reste à voir si cette tendance à la baisse va se poursuivre avec la disparition soudaine de nombreuses places en surface au profit des terrasses des restaurants et des cafés à la suite du Covid.

Acheter un parking peut donc s’avérer rentable à condition de bien le choisir : en général, ces places sont situées dans les sous-sols d’immeubles en copropriété ce qui implique des charges qui ne sont pas négligeables. Elles sont en moyenne de 7 euros par mois et par m2 selon Charles Gérard mais si l’immeuble est doté de vigiles, de maîtres-chiens etc. cela peut aller jusqu’à 35 euros. Avant d’acheter il est important de se renseigner.

Il est également préférable de choisir une place « boxable », c’est-à-dire qui peut être fermée ou un box plutôt qu’une place simple car les locataires sont friands de ce type d’espace. Ils peuvent y ranger leurs vélos électriques en même temps que leur véhicule avec des conditions de sécurité optimales. Enfin, comme pour tout bien immobilier, l’emplacement est primordial : il faut donc acheter un parking dans un secteur où la demande est forte. La vacance locative sera limitée et le rendement à son maximum.

LE MONDE - Par Nathalie Coulaud - Publié le 20 août 2020

AZUR METROPOLE IMMOBILIER - Nice - Roquebrune Cap Martin - Investissement immobilier garage - Rentabilité - Août 2020

French Riviera Real Estate - Investment Profitability Garages - August 2020

Se connecter

Nos partenaires

Ils nous ont fait confiance