Partager sur

Qui détient les résidences secondaires sur la Côte d’Azur ?


Publié le 24 février 2021

Qui détient les résidences secondaires sur la Côte d’Azur ?

 

Le parc de logements de la région Sud est composé à 14,5% de résidences secondaires selon l’Insee. Parmi leurs propriétaires, environ 20% de résidents étrangers.

Sur le podium français

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, 14,5 % des logements sont considérés comme des résidences secondaires en 2017 au sens fiscal selon l'Insee, soit 471.000 logements. C’est beaucoup plus qu’au niveau national (8,8%). La région Sud figure au deuxième rang français derrière l'Occitanie (501.000 logements). "L’attractivité de la région, son climat et sa richesse paysagère remarquable expliquent cette présence importante de résidences secondaires" souligne l'Insee, qui précise que la moitié d’entre elles sont situées à moins de deux kilomètres du littoral.

Italiens et Britanniques en pole

20% des détenteurs de résidence secondaires en PACA sont des résidents fiscaux étrangers selon l’Insee. 40% sont des habitants de la région et autant viennent d’une autre région métropolitaine. Parmi les détenteurs étrangers, les résidents fiscaux italiens sont les plus représentés, suivis des Britanniques et des Belges. Les résidents britanniques arrivent en tête dans la plupart des régions de province, en particulier sur la façade atlantique.

Des ménages plutôt aisés et âgés

Les ménages détenteurs de résidence secondaire ont un niveau de vie supérieur aux résidents permanents de la région, analyse l’Insee : "en Provence-Alpes-Côte d’Azur, 3 % d’entre eux (hors résidents fiscaux étrangers) se situent parmi les 10% des ménages les plus aisés de France métropolitaine." Les propriétaires de résidence secondaire de la région sont également plus âgés que les résidents permanents : 71% ont plus de 60 ans contre 53% des propriétaires de résidence principale de la région.

Tension sur le marché du logement

Au sein des communes très touristiques du littoral varois et azuréen, les résidences secondaires représentent 22% du parc de logements, «et jusqu’à la moitié dans la communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez». Entre 1990 et 2017, le nombre de résidences secondaires y a augmenté plus vite que le nombre de résidences principales. Avec un effet délétère sur l'accession au logement de la population locale selon l'Insee. «Dans ces territoires, où les prix immobiliers sont les plus élevés de la région, la forte demande de logements secondaires peut constituer une forme de concurrence vis-à-vis de l’habitat permanent» analyse l’Institut qui précise que trois résidences secondaires sur quatre sont des appartements, dont près de la moitié n’ont qu’une seule chambre. «La concurrence entre usage secondaire et principal s’exercerait donc surtout sur ces appartements de petite taille, alimentant un risque d’éviction de certaines catégories d’habitants comme les jeunes actifs ou les étudiants, aux revenus plus faibles que le reste de la population.»

La montagne a la cote

Dans les communes de montagne, les résidences secondaires représentent près de la moitié du parc de logements, en lien avec la présence de stations de sports d’hiver. "Il s’agit de logements très spécifiques, souvent anciens, utilisés quasi exclusivement pour le ski pendant la saison d’hiver ou pendant les deux mois de la pleine saison d’été" observe l'Insee. Leurs détenteurs résident en majorité dans la région.

 

LA TRIBUNE COTE D'AZUR - Publié le 16 Février 2021 par Pierre-Olivier Burdin

AZUR METROPOLE IMMOBILIER - Nice - Roquebrune Cap Martin - Résidences Secondaires Côte d'Azur - Février 2021

French Riviera Real Estate - Property owners of secondary home on the French Riviera - February 2021

Nos Coordonnées

TRANSACTION

  • 04 89 08 98 70
  • agence@azurmetropole.com
  • 9 Rue Georges ville
    06300 NICE
  • 163 avenue Louis Pasteur
    06190 ROQUEBRUNE CAP MARTIN

GESTION LOCATION

Se connecter

Nos partenaires

Ils nous ont fait confiance